Analyse de populations neurodégénératives et assurance qualité de la tractographie de la matière blanche du cerveau

Présentation de mémoire de maîtrise
  • Quand ? 26/04/2017 à partir de 15:00 (America/Montreal / UTC-400)
  • Où ? Au local D4-2011 de la Faculté des sciences
  • Nom du contact
  • Participants Martin Cousineau
  • Ajouter l'événement au calendrier iCal

RÉSUMÉ : La tractographie, soit la reconstruction des fibres de la matière blanche du cerveau, est un domaine en effervescence qui est de plus en plus utilisé pour faire des études de populations. Avec l'imagerie par résonance magnétique de diffusion (IRMd), il est possible de mesurer le déplacement de la molécule d'eau dans le cerveau au millimètre près. Alors qu'il existe de plus en plus d'outils différents pour effectuer ces analyses, peu de chercheurs ont pris la peine d'inclure dans leurs études une étape d'assurance qualité pour garantir que leurs résultats sont robustes et reproductibles. L'IRMd étant une modalité très bruitée et encline aux artefacts et la tractographie étant une série d'algorithmes nécessitant l'optimisation de nombreux paramètres, il peut être dangereux de conclure qu'il existe des différences significatives entre populations quand il est impossible d'affirmer que la numérisation d'un même sujet aujourd'hui et demain produira les mêmes résultats.

Le présent mémoire introduit une nouvelle méthode de traitement des données IRMd permettant d'extraire des caractéristiques dans des endroits spécifiques du cerveau. Une méthode d'assurance qualité test-retest est également présentée et est appliquée à la nouvelle méthode de traitement dans le but d'assurer qu'elle extrait des résultats robustes. Enfin, cette méthode de traitement est appliquée à une base de données de patients atteints de la maladie de Parkinson et des différences significatives sont trouvées dans des régions spécifiques du cerveau où se connectent entre autres les régions motrices. Ces résultats concordent avec ceux d'autres études portant sur cette maladie. Au final, ces méthodes de traitement et d'assurance qualité pourront être appliquées à n'importe quelle maladie neurodégénérative qui affecte les fibres de la matière blanche du cerveau.

Membre du jury, président rapporteur : Froduald Kabanza, professeur, Département d’informatique, Faculté des sciences, Université de Sherbrooke

Membre du jury, directeur de recherche : Pierre-Marc Jodoin, professeur, Département d’informatique, Faculté des sciences, Université de Sherbrooke

Membre du jury, codirecteur de recherche : Maxime Descoteaux, professeur, Département d'informatique, Faculté des sciences, Université de Sherbrooke

Membre du jury, évaluateur interne à l’Université de Sherbrooke : Christian Bocti, Département de médecine, Faculté de médecine et des sciences de la santé, Université de Sherbrooke          

Toutes les personnes intéressées sont cordialement invitées.